top of page

Ouvrir les bras comme le Christ

Dernière mise à jour : 13 juin 2023

Dernièrement, j’ai vu une courte vidéo. Dans ce qui ressemblait à une fête familiale, un petit garçon se trouvait soudainement face à un adulte déguisé en méchant. À la surprise générale, l’enfant a ouvert grand les bras pour accueillir le personnage qui avait tout pour lui faire peur.


L’enfant a ouvert grand les bras pour accueillir le personnage qui avait tout pour lui faire peur.



Cette courte scène m’a spontanément fait penser à la tendresse de Dieu pour notre monde. Le Christ voit au-delà de notre visage bien souvent défiguré par la peur et l’égoïsme. Il nous tend les bras, confiant en la vie qu’il a déposé en nous, confiant en notre capacité d’aimer.

Cette vidéo a fait également écho en moi au témoignage de Mgr Desmond Tutu (1931-2021), archevêque anglican en Afrique du Sud, président de la Commission de la vérité et de la réconciliation suite à l’Apartheid et prix Nobel de la paix. Les nombreuses épreuves qu’il a traversées excluent tout soupçon de naïveté de sa part. Dans son ouvrage, Dieu fait un rêve, il raconte qu’au plus fort de l’Apartheid, alors qu’aucun fait objectif ne semblait annoncer une issue positive, alors que les conflits faisaient rages, il avait l’assurance intérieure qu’une porte s’ouvrirait. Cette assurance était appuyée sur la conviction profonde que le bien triomphe nécessairement du mal, car le monde est dans les mains de Dieu. Desmond Tutu regardait le monde à la lumière du mystère de la Transfiguration. Quelques mois plus tard, les élections se sont vécues sans heurts, et chaque votant a expérimenté une liberté intérieure nouvelle. Un mal était vaincu.

Cette assurance était appuyée sur la conviction profonde que le bien triomphe nécessairement du mal, car le monde est dans les mains de Dieu.

La force intérieure de Mgr Desmond Tutu a affermi mon espérance en la force de vie qui habite le cœur de l’homme. Chaque époque, chaque peuple a ses luttes entre le bien et le mal, mais en chaque cœur l’Esprit est à l’œuvre.

En me laissant surprendre par le geste du petit garçon, en accueillant le témoignage de Mgr Desmond Tutu, en contemplant surtout le Christ qui s’est livré pour nous, je demande la grâce de regarder le monde comme Dieu le regarde, d’offrir au monde mon sourire comme l’Enfant de la crèche, d’oser la rencontre de l’autre sans crainte.

Solène Garneau, fmj

*Images libres de droits tirées de la banque d'images Pixabay





101 vues

Posts récents

Voir tout

La Joie !

Logo blog brun.png

Nouvelles - Articles - Vidéos - Photos 

Nous publierons ici peu à peu des nouvelles de la communauté, des articles du Veilleur, des vidéos et des photos. Abonnez-vous au blog pour être notifié des nouveautés.
Bonne lecture!

bottom of page