sel rose

Historique

En décembre 1982, à l’initiative de Réal Lavoie, quelques jeunes se réunissent pour des activités fraternelles dans la paroisse Saint-Michel de Sillery à Québec. Peu à peu, la prière du chapelet et l’Eucharistie deviennent le ferment d’unité du groupe.

 

Une première maison où sont partagés une vie fraternelle, des moments de prière et l’accueil des jeunes voit le jour en 1986. Cette même année, le groupe vit deux autres étapes majeures : le choix du nom « Marie-Jeunesse » et la première démarche officielle de Consécration à Marie le 6 décembre.

Motivés par le projet, certains jeunes choisissent de s’y engager à temps plein. Le groupe fonde une maison à Sherbrooke (Québec) en 1990. L’archevêque du lieu, Mgr Jean-Marie Fortier lui accorde une première reconnaissance comme « Association de fait » en 1992.

À partir du milieu des années 1990, plusieurs jeunes sentent un appel à la vie consacrée ou au sacerdoce et souhaitent le vivre au sein de la FMJ. Un chemin se dessine et les premiers engagements définitifs auront lieu en 1999. D’autres jeunes continuent à vivre la spiritualité et la mission de la FMJ dans la vie laïque.

À travers différentes étapes de croissance, le projet communautaire s’est précisé. Depuis 2009, la FMJ est reconnue par l’archevêque de Sherbrooke, comme « Association publique de fidèles ».

En savoir plus...