Le sourire d'une mère

Mis à jour : mai 13

Une spiritualité est un art de vivre l’Évangile sous la motion de l’Esprit Saint. Chaque spiritualité a sa couleur. Un des traits caractéristiques de celle de la Famille Marie-Jeunesse est de prendre la main de Marie pour aller à Jésus. Dans notre histoire, nous avons reçu une petite prière qui, pour moi, exprime l’essentiel de notre spiritualité mariale : le sourire à Marie. Sourire à Marie, c’est prendre quelques instants au cœur de nos activités quotidiennes, pour descendre à l’intérieur de nous-mêmes, contempler une image de notre mère du ciel et lui offrir notre plus beau sourire. C’est une manière toute simple de cultiver la présence de Dieu au quotidien.

« Sourire à Marie, c’est prendre quelques instants au cœur de nos activités quotidiennes, pour descendre à l’intérieur de nous-mêmes, contempler une image de notre mère du ciel et lui offrir notre plus beau sourire. »

Dieu a, en quelque sorte, institué cette pratique au moment de l’Annonciation. En effet, la salutation de l’ange – son “réjouis-toi” – devait certainement être précédée d’un sourire. À travers ce sourire, le Père s’est penché sur son humble servante pour lui manifester sa tendresse. La venue de Jésus a commencé par un sourire à Marie. De même, en débutant chacune de nos activités par cette brève prière mariale, nous invitons Jésus à être présent dans tout ce que nous faisons.

Le sourire est le langage des enfants. Avant de savoir parler, le tout-petit répond à l’amour de sa maman par un sourire. Marie est pour nous une mère. Sourire à Marie, c’est se reconnaître comme son enfant. Par ce geste affectueux, avec confiance et abandon, nous remettons nos vies entre ses mains. Nous nous plaçons comme de petits enfants contre leur mère pour apprendre d’elle à vivre en enfants de Dieu.

Marie est aussi un modèle. Lorsque nous nous arrêtons pour la regarder et lui sourire, il est bon de nous demander comment elle agirait si elle était à notre place. Ainsi, peu à peu, en mettant en pratique ce que nous contemplons de Marie, nous développerons ses attitudes et prendrons ses traits. Vivre avec Marie est une manière d’enraciner notre vie de tous les jours dans l’Évangile. Plus nous chercherons à lui ressembler, plus nous deviendrons nous-mêmes.

Vivre avec Marie est une manière d’enraciner notre vie de tous les jours dans l’Évangile. Plus nous chercherons à lui ressembler, plus nous deviendrons nous-mêmes.

Le premier fruit du sourire à Marie est la paix, mais attention, ce n’est pas magique ! Cette prière des petits enfants ne porte du fruit que dans la mesure où elle est vécue comme un authentique acte de foi et d’amour. Elle devient alors, pour qui est fidèle, un véritable chemin de sainteté.

Thomas Brunet, fmj

32 ans

Article paru dans Le Veilleur no 117

6 vues

Posts récents

Voir tout