Famille Marie-Jeunesse

La Famille Marie-Jeunesse a vécu le premier chapitre général de son histoire du 26 juin au 31 juillet 2017. Il s’agissait d’un chapitre d’orientation qui a porté de nombreux fruits. Ce premier rassemblement international s’est inscrit dans une année doublement jubilaire : les 35 ans du début de l’histoire de la Famille Marie-Jeunesse (8 décembre 1982) et les 15 ans de reconnaissance des statuts par l’Archevêque de Sherbrooke (31 mai 2002). Les modérateurs étaient frère Daniel Cadrin, o.p. et soeur Michelle Audet, r.s.r. Leur contribution généreuse dans la préparation comme dans l’animation du chapitre ainsi que leur riche expérience ecclésiale a été un soutien précieux pour l’avancée des travaux.


Le chapitre s’est ouvert avec une session sur le charisme animée par soeur Marie-Marcelle Desmarais, c.n.d. et une équipe de l’Institut de Formation Humaine et Intégrale de Montréal (IFHIM). Cette session a notamment aidé les membres à s’approprier davantage l’histoire passée et à venir. La Famille Marie-Jeunesse vit actuellement plusieurs étapes importantes de croissance. Il s’agit tout d’abord d’un temps d’approfondissement du charisme afin d’en discerner l’essence et faire les choix nécessaires pour la vie des membres et la mission. La communauté vit ainsi la nécessaire intégration du charisme fondateur en chacun de ses membres. Comme en témoigne l’histoire des communautés ayant traversé les années, le passage à une « génération de fondation » est une étape tout aussi délicate que féconde. Les  orientations prioritaires discernées lors du chapitre sont les suivantes :

  • Approfondir le charisme de la communauté ;
  • Réfléchir sur la manière de vivre personnelle et communautaire comme lieu d’incarnation du charisme;
  • Mettre l’accent sur la formation des membres, spécialement la formation humaine ainsi que la formation initiale à la vie consacrée ;
  • Revoir et ajuster la structure organisationnelle de la communauté, notamment les articulations entre les différents états de vie et les différents types d’appartenance;
  • Approfondir la manière de vivre l’autorité, l’obéissance, l’autonomie et la subsidiarité.

Pour vivre ce travail de la manière la plus fructueuse, il nous est apparu nécessaire de fermer toutes nos auberges de mission d’ici septembre 2018 afin de permettre à l’ensemble des membres internes de se réunir à Sherbrooke, notre maison-mère. Cette décision est prise en vue d’une conversion pastorale pour remplir de mieux en mieux notre mission d’évangélisation au sein de l’Église. À la fin des travaux de refondation, si nous en avons la possibilité, selon les orientations prises par la communauté et selon le désir des évêques, nous serons heureux de reprendre une collaboration dans les lieux où nous sommes actuellement. Pour cela, il faudra discerner si les orientations prises par la communauté correspondent toujours aux attentes et aux besoins des diocèses et si les propositions de ceux-ci permettent au  charisme de la Famille Marie-Jeunesse d'être porteur des fruits de l’Évangile et du Royaume.

Bien que l'horizon des travaux de refondation soit fixé à la rentrée scolaire de septembre 2018, des raisons propres à la dynamique communautaire nous engagent à clore certaines missions plus tôt. Voici les dates pour chaque auberge:

  • Québec: l'auberge de la ville de Québec fermera ses portes le 28 janvier 2018. Une messe d'action de grâce sera célébrée le samedi 27 janvier à 15h30 à l'église Saint-Michel-de-Sillery. La messe sera suivie d'un repas partage à l'auberge. Tous sont les bienvenus.
  • Polynésie Française: l'auberge de Tahiti fermera ses portes mi-février 2018. Quelques membres de la communauté demeureront sur place jusqu'à la fin mars afin de finaliser les aspects techniques et administratifs nécessaires à la fermeture mais ils n'assureront pas de mission d'accueil ou d'apostolat. Une messe d'action de grâce sera célébrée le 10 février.
  • Belgique: l'auberge de Ciney fermera ses portes à la fin du mois de mars 2018. Quelques membres de la communauté demeureront sur place jusqu'au mois de mai afin de finaliser les aspects  techniques et administratifs nécessaires à la fermeture mais ils n'assureront pas de mission d'accueil ou d'apostolat.
  • La Réunion: l'auberge de la ville du Tampon fermera ses portes durant l'été 2018, après la période scolaire, afin d'honorer nos engagements d'aumônerie.

Aujourd’hui, la Famille Marie-Jeunesse vit des passages exigeants demandant courage, audace et confiance. Nous rendons grâce au Seigneur pour tout le chemin parcouru et nous préparons l’avenir avec  discernement et espérance, confiants que l’Esprit-Saint nous conduit. Un grand merci à chacun pour le soutien dans la prière offert avec ferveur et générosité. Nous continuons à nous confier à votre intercession et nous demandons de grand coeur au Seigneur et à la Vierge Marie de veiller sur chacun de vous !


Francis GADOURY, fmj
Serviteur général

Consulter le document en PDF